Wesh faut bien
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 September Oscar Highway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruru
Admin


Messages : 190
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: September Oscar Highway   Lun 12 Jan - 19:13


« September O. Highway »
"Toutes les richesses ne comblerons pas les blessures que tu m'as faites... Maman"

PERSONNAGE INVENTÉ POSTE VACANT

Je me présente, moi c'est September Oscar Stromnir, mais tu peux m'appeler Sept, le doc ou comme tu veux. Je suis né(e) le 25 août au Comté de Cork en Irlande, ce qui veut dire que j'ai 15 ans physiquement et de vie normale. Au fait, je suis Célibataire et Hétérosexuel. Mon affilié se nomme Boko, un espèce de truc qui ressemble à de la pâte à modeler, qui prend temporairement seulement l'apparence de n'importe quel animal vivant ou non (c'est un métamorph), sous certaines forme, il doté de paroles. Pour ce qui est de ma race, je suis un dragon, mais aussi Mage et Elfe ! On me dit souvent que je ressemble à Zidane Tribal, de Final Fantasy IX.


« Capacités et armes »

Immortalité face au temps et transformation partielle ou entière en Dragon ҨPour ce qui est des transformations partielles, cela peut être une moitié de son corps, ou juste un bras pratique en combat.
Empathie tactile Ҩ Quand il touche un objet ou une personne, il est possible qu'il voit son histoire devant ses yeux. Ce sont des flashs qui dure le temps q'il touche les gens directement. Une raison pour qu'il porte des gants en permanence.
Guérison Ҩ Il est capable de guérir les blessures, mais plus elles sont graves, plus elle le demande de l'énergie et par conséquent nuit à sa santé. Il l'épuise jusqu'à à tomber dans le coma.
Armé de deux dagues Ҩ C'est plus une arme pour se défendre qu'autre chose, il l'utilise que très rarement.

« Description physique »

Le monde extérieur me voit ainsi Ҩ Cheveux blonds, les blés lui faisant concurrence, il est typé nordique, alors que les roux sont plus nombreux dans sa terre natale, ce qui est plus facile pour se faufiler dans les paquets de touriste et leur faire les poches. Ils sont long, retenu par queue basse, il lui arrive de faire par moment une tresse, mais c'est rare, il trouve que ça fait fille, c'est un mec, oh. Yeux bleus, ses pupilles semblent regarder le monde avec une mélancolie profonde que nul ne peut malgré ses expéditions, il ne prends jamais le soleil, qu'importe le temps qu'il passe sous ses rayons cléments. Visage assez expressif, mais il joue souvent le rôle du gars sympa, c'est pour mieux leurrer ses victimes de ses forfaits, c'est un voleur. Style vestimentaire sobre, il aime les habits noirs ou bleu foncé. Il ne se pend jamais la tête pour s'habiller, il aime le noir qu'importe si il fait chaud dehors et qu'il porte du blanc pour éviter de trop cuire avec ses vêtements trop sombres. Portant des gants, ce n'est pas seulement par effet de style, c'est avant tout pour marquer les cicatrices qui sont sur ces dernières, mais sont-elles les seules ses marques sur le corps de cet homme? Non. Quel mystère cache ses scarifications qui parcourent son corps? Il n'en dit jamais rien, mais une chose est sûr, c'est qu'il n'as pas pu guérir ses meurtrissures.Il porte aussi ses gants pour éviter de déclencher son pouvoir, sans le vouloir. Sa façon de se tenir est droite, jamais courbée, il se tient bien pour la santé de son dos parfois fragile et qui lui fait horriblement mal. Il possède une queue de singe, même si il n'est pas singe, disons que c'est une résurgence de son dragon sous forme humaine, il la cache assez peu, car cela fait craqué les filles, c'est un sacré séducteur. Il ne s'en cache pour rien au monde.


« Description mentale »

Une main de velours dans un gant de fer Ҩ September est comment dire pour faire court, compliqué à comprendre. Il dis des choses que lui seul comprends parfois, il aime parlé en langage codé, comme James Bond. C'est qu'il est compliqué de comprendre l'être qu'il est réellement, comme si il se  voilait en permanence la face. Son regard est souvent souriant ou mélancolique, mais l'est-il vraiment, peut-être un peu les souvenirs qu'il a vu à cause de son pouvoir ne sont pas toujours des plus joyeux. C'est un garçon qui garde en lui une certaine folie, il laisse parler très peu ou alors faut le forcer à boire, il ne tiens absolument l'alcool, pire même il a parfois l'alcool violent, cet homme est dangereux. Connard sur le bords, il ne laisse approché que par peu de gens au final et ce malgré ses dons. Il est un peu comme un hérisson, il a peur de blesser et d'être blesser par autrui. Il n'est pas agoraphobe, il aime les gens, profondément, il souhaite les sauver de leur maladies, mais il ses cicatrices l'as rendu méfiant. C'est quelqu'un qui parle souvent avec franchise comme il ne dit pas grand chose, il dit tout directement, bien que sa voix soit faible, il sait comment se faire entendre en sifflant ou autre truc dans le genre. C'est un être complexe qui se ment à lui-même pour être franc avec les autres. Si vous avez une quelconque maladie, il le dira sans prendre les gants. En parlant de ses accessoires, il s'en sépare rarement, il est un peu maniaque, la saleté, c'est pas trop son trip. Il peux passer des heures à nettoyer. Ne parle jamais de ses problèmes, il faut sacrément le forcer pour qu'il en parle, ces cicatrices sont pourtant visible par moment. Il ne répondra pas à vos questions si vous en posez, il n'aime pas mentir. Alors, il se tait simplement. Sensible, c'est un côté de lui qu'il cache tant bien que mal, il n'est pas rare qu'il pleure quand il se retrouve seul. Il serre alors son affilié qui prend souvent la forme d'un grand animal à fourrure pour lui et le rassurer. Il aime draguer, c'est un peu sa façon d'oublier les violences qu'il a vécu, de s'oublier. Il est parfois colérique, il retient ses sautes d'humeyur car c'est une personne qui a connu la violence, il ne ne veux pas la faire subir aux autres, enfin d'une certaine manière il le fait en s'élougnant d'eux.


« Histoire »

La guérison à ses limites, voici la mienne Ҩ L'histoire de September à plusieurs parties, ces parties ne valent rien l'un sans l'autre, commençons par la première partie de cette dernière. Avant cela attardons nous un peu sur la Naissance du jeune homme. La pluie tombait finement, dans une chambre d'hôpital criait une femme qui donnait la vie, mais point de mari à l'horizon, elle était seule, c'est ainsi que naissait le jeune homme, déjà avec des cheveux bien trop clairs, aux yeux de sa mère.

Partie une : Dragon Mother

Le petit garçon était seul avec sa maman, il aimait beaucoup bien qu'elle a sale manie de vouloir lui raser les cheveux, mais il repoussait si vite. Trop vite pour être humain ordinaire. Elle soulevait le corps du jeune homme, cet enfant avait a peine trois ans, il regardait sa mère avec un grand sourire, la trouvant la meilleure du monde, pourtant, il sentait cette gifle sur sa joue. Il pleurait bien sûr, mais la rage de sa mère désemplissait pas, elle frappait jusqu'à l'épuisement, laissant presque le corps du jeune garçon sans vie, mais il guérissait doucement. Il se mit sur ses jambes et allait dans sa chambre sagement, trop sagement. La dragonne voulant voir son fils dans un élan d'affection ne le trouvait pas. Elle hurlait son prénom, le gamin encore sur le choc ne répondait pas tout de suite, mais bien vite une menace vint s'ajouter à son prénom. Il descendait comme il pouvait. Elle prit le garçon et le serrait contre sa poitrine, ce n'était pas grand chose, elle le couvrait de baisers un moment avant de s'endormir, ainsi, le jeune garçon était un peu écrasé par le poids imposant de sa mère, pourtant il tentait de se dégager un peu afin de mieux respirer, mais elle le serrait si fort, qu'il entendit ses os se briser, encore. Il restait donc sans trop bouger, goûtant par la même occasion son sang pour la première fois, ce goût métallique lui donnait la nausée. Il posait ses mains sur les joues rondes de sa maman. Il pouvait voir des images se succéder par flashs, sa maman était triste, elle n'avait jamais été aimée, il pleurait à nouveau, bien que silencieusement, ces images étaient horribles. Il tentait de les remplacer, mais les images défilaient toujours plus violentes, plus horribles, il voyait un homme, les mains recouvertes de sangs, il s'approchait de sa mère et il voyait pas la suite car sa mère se réveillait en grognant, il ôtait ses mains. Elle regardait et frottait ses cheveux avant de faire une tisane qui sentait bon, sa maman était à moitié elfe, mais elle était fière de son sang de dragon, encourageant le jeune garçon à prendre la même, contrairement à la forme de sa mère, son dragon était blanc, ses yeux violets sous cette forme cherchant ceux de sa mère, d'un bleu si profond. Elle le griffait voulant le rendre aussi rouge qu’elle l'était, mais ses blessures se refermaient, la dragonne continuait, jusqu'à ce que les blessures restent ouvertes. Le petit dragon était rouge, ses yeux violets la fixant. Elle était fière de son fils, elle posait son museau contre le sien. Avant de s’envoler un instant son petit d'en faire de même. Mais le jeune garçon ne pouvait pas, ses ailes étaient déchirées par les griffes de sa maman, elle se guérissait lentement, le vidant de son énergie, il se sentait si faible, il voulait voler comme elle faire le tour de l'Irlande à ses côtés. Il pleurait, c'était qu'un enfant après tout, il voulait tout faire pour plaire à cette dame. Elle se tournait et crachait ses flammes sur son fils en hurlant son prénom, en le traitant d'incapable. Il se fait tout petit, encore plus que son corps juvénile le pouvais. Elle levait sa griffe, il s'attendait à ce qu'elle le frappe encore, mais rien. Elle s'était calmée en voyant les ailes tordues de dragon. Elle grimaçait et se retransformait en humaine. Elle posait ses yeux sur le gamin et s'en allait. Ce n'était pas la première fois que je le jeune homme était seul. Il touchait des jouets, ceux qu'on lui avait donné, il voyait les flash, la vie de ses enfants, bien loin de la sienne. Il voulait y aller, mes visions étaient trop cruelles pour ce garçon. Il lâchait un soupir, Les années passait sans trop de changements. IL était à l'école à présent, il passait d'agréable moment à cet endroit, bien que ces cheveux ne faisait pas l’humanité. Il se sentait plus à l'aise. Il aimait profondément ses jours en cours et faisais de son mieux pour rendre sa mère fière. Cette dernière regardait les notes du garçon soit avec joie, soit avec froideur, déchirant en deux ce morceau de papier et brûlant.  À l'âge de ses douze ans ans, le jeune garçon devenait de plus en plus beau au désespoir de sa maman qui n'attirait pas grand monde, il dégageait d'elle une aura de folie, le garçon serrait la dame. Elle souriait et lui souriait avant de le frapper plus vivement, le laissant à nouveau au bord de la mort, il sourit doucement il tenait contre lui une chose étrange, elle le regardait d'un air ahuri. Il lui souriait et le posait devant lui dans sa chambre, le sang encore au coin de ses lèvres.  Ou avait-il trouvé cette chose étrange ? Le jeune garçon était parti avec toute sa classe dans une excusions sur des lieux ancien, comme le garçon était méfiant, elle avait sentit un regard sur lui. Il était un peu agacé par ce regard insistant. Il profitait que le groupe sépare afin de commencer la poursuite. Le garçon suivait la créature jusqu'à un cercle de pierre. Il le regardait médusé.

« N'aie aucune crainte Oscar. »

Le jeune homme avait vu cette chose rose se transformer en perroquet gris avec une queue rouge. C'était bien qu'on disait son nom avec tant de tendresse.

« Qui ?
-Je serrai ton animal, j'en suis pas vraiment un, la magie de ces lieux m'as donné la vie il y a de cela longtemps, je suis là pour te guider jeune dragon. Donne-moi un nom. Je te suivrai jusqu'au bout du monde, il est très vaste, crois-moi.
-Boko....
-Qu'il en soit, moi Boko, je serai ton affilié pour l'éternité.
-L'éternité... »

Le garçon avait mal , il pris la créature, il vit son histoire par des flashs, tant de choses, il venait d'un endroit magique, un portail, il avait envie de le voir lui aussi, il était tombé dans ce monde. Maintenant il avait un nom, il était utile à un garçon aux cheveux blonds, là-bas, il était rejeté. Il le regardait en le touchait à nouveau, il voyait à nouveau la vie de son affilié. C'était difficile d'imaginer tout que cette chose avait vu, la chose rose se transformait en chat tricolore, il posait un patte sur une cicatrice qui marquait sa joue, elle semblait être là depuis longtemps. Il miaulait doucement avent de se mettre contre son ventre douloureux. Il ronronnait son cette forme, aidant le jeune homme à se détendre. Il s'endormait sur le sol serrant l'animal, quand bien il n'était que factice, c'était Roda, une étrangeté qui venait d'un endroit si différent. Il voyait dans la vie de cette choses des sourires, ceux des autres. Il serrait la créature pas assez cependant pour éviter de faire comme sa maman. Il pleurait, voilà des années qu'il ne l'avait plus fait étouffant ses pleurs dans les poils temporaire de cet animal. Il se réveillait le lendemain, la tête un peu lourde, Roda avait repris la forme rose. Il lui souriait avant de se transformer en minuscule abeille blanche. Il ne savait d'où il sortait cette idée, Roda se mit dans ses cheveux, on la voyait plus ou presque. Le jeune sourit et sortit de sa chambre en chantonnant un peu. Grossière erreur  de sa part, sa mère pas contente qu'on la réveille de si bonne heure, soulevait le garçon.

« Je t'ai déjà demandé combien de fois de te taire, dès que tu est majeur, je me débarrasserai de toi définitivement, moucheron, erreur de la nature c'est de ta faute si je plais pas, tu est trop bizarre. Je pourrai vivre une vie normale sans toi.
-Maman, je t'aime... Je suis un gentil garçon, j'ai de bonnes notes non ?
-La ferme, imbécile, je sais pas si ce qui me retiens de te tuer remarque je peux le faire. »

La femme saisissait le cou de son enfant et le soulevait, ce n'était pas la première fois que sa mère faisait cela, il la regardait, attendant qu'elle se calme, comme elle le faisait à chaque fois, elle sortait ses griffes, mais prit dans l'urgence Rode se transformait en ours et dégageait le jeune garçon, il l'amenait dans sa chambre se transformant en éléphant pour bloquer la porte.  La mère frappait la porte jusqu'à la défoncer, l'animal avait changé. Elle se mit à rire avec force.

« Oliver, tu t'es trouvé un monstre comme toi pour te défendre, je vais le tuer, tu pourra rien faire pour lui, après je m'occuperai de toi. »

Elle frappait, griffait le pauvre Boko, il ne résistait pas plus de quelques minutes, le pauvre , il ne résistait pas vraiment. La mère saisissait le jeune garçon et plongeait la mains recouverte d'écailles rouge. Le jeune garçon crachait du sang, il regardait sa mère essayant de parler, il le pouvait pas. Il sentit la main sortir de son ventre. Il voulait lui supplier d'arrêter, il tendait la main, il pleurait, Boko était presque mort aussi il sentait un animal de fourrure se blottir contre lui, son sang coulait un moment, puis une lumière l'aveuglait, une voix faible se faisait entendre.

« Tiens bon, mon fils... »

Puis le blanc. Rien absolument rien pour le jeune homme.


« Et vous ? »

PSEUDO Ҩ ÉCRIRE ICI
DATE DE NAISSANCE Ҩ ÉCRIRE ICI
COMMENT ES-TU ARRIVÉ(E) CHEZ NOUS ? Ҩ ÉCRIRE ICI
ACTIVITÉ SUR UNE ÉCHELLE DE 1 à 10 Ҩ ÉCRIRE ICI
AVIS SUR SOH Ҩ ÉCRIRE ICI
DES CHOSES À AJOUTER ? Ҩ ÉCRIRE ICI
CODE DU RÈGLEMENT Ҩ

(C) MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rurutest.forumgratuit.be
 
September Oscar Highway
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar qui fait un bon d'un mètre hors de l'eau !!!
» Oscar (Astronotus ocellatus)
» Oscar x griffon/basset 3 ans SOS Vie de Chiens Dordogne (24)
» une future collègue pour Oscar !
» Emission Interieurs du 23/10/10 (Oscar LARRAT)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fofotest :: Pour Rpg :: Présentation de persos :: Prévus-
Sauter vers: