Wesh faut bien
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hailey Alice Pound

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruru
Admin


Messages : 190
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Hailey Alice Pound   Mer 8 Juil - 14:31











Hailey A. Pound


Nom : Pound
Prénom : Hailey Alice
Âge : 28 ans le 14/03
Origines : Britanniques  
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Groupe : Prof
Emploie : Prof de soutein
Dominance : Dominante
Animal de race mêlée : Crocodile du Nil
Quelle catégorie de poids : (léger, moyen ou lourd)


Identité


Goûts : (Aime, aime pas – 10 lignes minimum)
Hailey aime la chaleur, elle n'est pas une sang-froid pour rien. Ce n'est pas la seule chose qu'elle apprécie, c'est une femme de goût, elle est toujours classe quoi qu'elle porte. C'est n'est pas experte de la mode, mais elle ne négligera jamais son apparence. Elle aime avoir le dessus, celui qui la dominera n'est pas né pour elle. Elle ne se laissera jamais aller. Elle apprécie fortement ses ballades en moto, elle vient le plus souvent en cours avec sa bécane. Elle la chouchoute de tout son être. Elle adore la musique, plus particulièrement le rock. C'est une fan des chiffres et lettres, elle est plus forte dans les chiffres, naturellement.
Hailey n'aime pas les hypocrites, c'est son cheval de bataille. Elle n'aime pas particulièrement l'hiver, déjà qu'elle est plus sensible au froid, mais aussi parce qu'elle doit ranger sa moto. Elle n'apprécie pas qu'on se moque des autres. Elle ne supporte pas les prunes, elle ne fait pas d’allergique, disons, que la simple odeur ou un morceau de ce fruit l'a fait vomir.
Caractère : (Qualités, défauts – 15 lignes minimum)
Hailey est une femme forte et le montre souvent, pas de force physique, c'est plutôt mental. C'est une femme un peu têtue, elle aime avoir raison. Elle sait qu'elle peut se tromper, elle n'est pas infaillible. C'est une femme toujours propre sur elle. Elle est polie, mais franche. Elle n'hésitera pas une seule seconde à dire ce qu'elle pense, et même à ses élèves, elle est habile avec les mots, elle saura tout de même pousser les élèves dans la direction de la réussite. On lui déjà dit qu'elle devait être plus douce. Serait-elle un peu sadique ? Elle ne laissera jamais marcher sur les pieds. Elle respecte bien entendu le directeur, mais c'est une personne qui ne mentira pas, car c'est dans ses principes. C'est une femme ouverte, elle a été élevée par deux hommes formidables. Elle n'a rien contre les couples hétéros, même si ces derniers l'ont pointé du doigt, elle n'a pas hésité de dire que ces papas, c'est les meilleurs et qu'au moins les couples gays ne tuaient pas leurs enfants. Même si elle est blonde, elle détruit tout les stéréotypes en étant une tête bien remplie et digne d'intérêt, elle sait déminer bien des situations. Elle se soucie de son apparence, elle prend soin d'elle et fait de temps à autre du sport, en dehors de ses ballades en moto qu'elle considère comme telles. C'est une femme qui adore son boulot, mais c'est aussi une personne qui n'aime pas être enfermée, si bien qu'elle sort souvent lors des pauses, même en hiver. C'est une personne assez directe, mais dans le fond, elle n'est trop méchante.
Physique : (Taille, poids, cheveux – 15 lignes minimum)
La première chose qu'on remarque chez elle ses cheveux blonds comme les blés et ses yeux bleus. Ses regards sont souvent sérieux, mais il lui arrive parfois de sourire. Sa peau est pâle, elle bronze parfois, mais ça ne tient jamais longtemps. Elle ne s'en préoccupe pas tant que ça, tant qu'elle n'a pas de marque trop disgracieuse. Elle n'est pas petite, ni grande. Elle mesure un mètre soixante-sept et pèse environ cinquante-cinq kilos tout mouillés. Haylei a une poitrine assez généreuse, elle ne la met pas toujours en valeur, son bonnet est surement un bon D. Ses cheveux sont longs, pas extrêmement longs. Elles les laissent assez peu en liberté, pourtant, c'est loin d'être une femme qui est laide. Bien habillés, ses vêtements sont sobres au travail et plus jolis quand elle se balade seule. Bien entendu, quand elle chevauche sa moto, le noir et le cuir et de mise. Sa combinaison en déjà fait rêver plus d'un ou une. Elle n'en sait rien. Elle porte parfois des lunettes, c'est juste pour lire, faire de la moto et regarder la télévision, sinon, elle n'en a pas besoin. Elle est légèrement myope. Ce n'est pas très grave. La dame a une corpulence moyenne, se tient assez droit. Il ne pas rare de la voir courir avec des écouteurs dans les oreilles, musique pas trop forte, mais le Rock est une musique qui se fait entendre. Elle porte souvent des tenues qui recouvre son corps entier.

Histoire


Histoire : La famille d'Haylei n'est pas comme toutes les familles britanniques, non. Déjà, c'était des térianthropes, ça était déjà exceptionnel. En plus de ça, c'était deux hommes. Dans leurs races, il n'était pas rare que deux personnes du même sexe se mettent ensemble. C'est donc dans cette famille que la jeune fille venait au monde. Bien entendu, les deux hommes étaient ravis d'avoir une jeune fille, c'était assez rare que les gros gabarits donnent naissance, c'était une véritable épreuve pour son père puma. Elle était née crocodile, ce n'était très grave, elle avait les yeux de celui qui l'avait porté, deux saphirs qui ne la quittaient pas, et ce, malgré que les mois passent. La petite était traitée comme une petite princesse par ces deux parents qui cédait à la plupart de ces caprices. Ce qui n'arrangeait pas beaucoup les proches du couple. Car la jeune fille avait un sale caractère, elle ne laissait personne lui marcher sur les pieds, c'est à l'aide de tout leur entourage, que la jeune demoiselle aux cheveux dorés se calmait un peu. Ce n'était pas simple pour ces deux hommes, d'avoir une petite aussi caractérielle. Les deux hommes décidaient quand viendrait l'âge, elle irait à cette école spéciale, pour eux. Elle embêtait souvent les humains, les intimidant. Les deux pères prirent leur fille, si adorable, si mignonne. Ils la regardaient avec un air sévère sur le visage.

« Nous avons rien contre le fait que tu ne veuilles pas te faire maltraiter par les enfants à cause de nous... Mais s'il te plaît, ma chérie, tiens-toi un peu plus. Ne les agresse pas pour rien. Essaye d'être plus sournois, soit comme ton animal, rusé. Tu verras que la vie sera plus facile. Tu peux dominer sans bouger et crier.
-Merci papou, j'essayerai, mais je ne veux pas qu'on me croie faible.
-Tu ne l'es pas ma puce, tu es plus forte que n'importe lequel de ces enfants, ne l'oublie pas, mais cache-le, faut savoir se terrer pour attraper sa proie.
-Tu es le meilleur papou !
-C'est que je lui dis, mais il ne le croit pas, le vil croco, je vais te montrer ça ce soir.
-Père, je suis là.
-Désolé princess. »

Haylei serrait ses deux pères, très heureuse qui ne lui retire pas ce qui la rendait unique, elle pouvait être plus forte autrement en criant. La jeune fille devenait une personne assez respectable en soi, elle ne se laissait jamais dominer, mais elle faisait mine d'obéir aux ordres des simples humains. Bien sûr, la jeune femme avait parfois des bons accès de colère qui en effrayait plus d'un. Elle était plus modérée, mais ça restait une personne relativement normale et stable.
Rapidement, elle grandissait, elle avait l'âge de rentrer dans cette école dont ces pères vantaient les mérites, elle ne savait pas comment prendre cette séparation entre ses pères et elle. La jeune fille les embrassait sur les joues retenant ses larmes. Elle devait y aller, pour comprendre comment vivaient les gens comme elle qui avait un animal en eux. La jeune fille était un peu nerveuse, mais elle découvrait cet endroit merveilleux. Elle voulait y rester pour toujours. Son aîné, un canidé poids plume l'avait guidé pendant trois années. L'aidant toujours pour ses cours du mieux qu'il pouvait. Ses mots étaient si rassurants entraînait à suivre ses conseils très utiles, elle n'était pas non plus la meilleure des élèves, elle faisait parfois du grabuge, au plus désespoir de son aîné. Il n'arrivait vraiment pas à la raisonner totalement et insister avec la demoiselle empirait le cas. Pourtant, Haylei adorait son aîné, elle y était attachée, si bien qu'elle décidât de guider les jeunes élèves comme l'avais fait, montrant aux autres que ses protégés étaient les meilleurs. Elle était la déléguée de son époque. Elle savait qu'elle voulait rester ici, sur cette île. Mais avant ça, elle devait demander à ses pères. Elle rentrait donc chez elle.
Haylei prenait une main de chacun de ces pères, elle les regardait, c'était à leurs yeux, leur fille étaient une très belle femme, c'était leur bébé à eux. Mais il pouvait sentir leur princesse inquiète.

« Ma chérie, ça va ? Une personne t'a fait du mal ?
-Non, pères, j'aimerais rester là-bas, je veux enseigner, continuer ce que je faisais.
-Tu penses encore à ton aîné ?
-Oui pères, il me manque tellement...
-Tu n'es, en aucun cas, responsable de son accident...
-Mais pères, c'est de ma faute si Julien est dans le coma. »

Pendant qu'elle était sénior, elle avait cherché après son aîné, ce dernier travaillait dans un restaurant et en étais très heureux. Elle avait presque oublié à quel point ce dernier était gourmand. Elle était venue à l'époque pour montrer qu'elle aussi assurait comme aînée. Il était fier d'elle, il frottait ses cheveux blonds, la jeune femme était si heureuse. Elle acceptait le câlin de ce dernier. Haylei lui donnait même son premier baiser, la jeune femme avait toujours aimé ce petit canidé. Elle serrait ses pères. Elle pouvait revoir comment elle était sortie rapidement, rouge de honte, elle avait oublié son fichu sac. Bonne âme, Julien courrait après la demoiselle. La jeune femme avait entendu les pneus qui crissaient et le bruit du choc. Elle s'était retournée, et elle voyait avec horreur Julien étendu sur le sol. Pour la première fois depuis longtemps, la jeune femme pleurait. Elle revoyait le visage sans vie de son aîné. Elle sentait sur elle l'étreinte de ses pères.

« Je l'aimais.
-Ton père et moi savons à quel point. C'est lui qui t'a donné cette envie d'enseigner. Deviens une enseignante digne. Fais-le pour toi avant tout. Ne t'oublie pas.
-Je vous aime, mes pères.
-Vis ma princesse, ouvre ton cœur. Tu en aimeras une personne formidable, j'en suis sûr.
-Julien, restera dans mon cœur.
-Ce que papou veut dire, c'est de vivre et de laisser les morts dans tes souvenirs. Montre que tu es forte et surmonte cette douleur.
-Oui, Papou, je t'aime. »

La jeune femme prenait la voie de l'enseignement, ce n'était pas très facile, surtout avec son caractère parfois explosif. Mais elle aimait voir ces enseignements emmener les élèves vers la réussite. Elle obtenait une place de prof de soutien dans cette école. Elle pouvait sentir la présence du canidé et un souffle chaud sur sa joue. Elle souriait, elle serrait impitoyable, mais efficace. Pour être fière d'elle-même. Elle se tatouais sur l'épaule un petit chien, le même que celui qu'étais cet aîné parti trop tôt.
Autre : Elle a horreur des véhicules quatre roues, ce qui explique son amour pour la moto.

Suppléments


Le code : code ici
Ton pseudo : Ruru
Ton âge : Tsuna *sbaf*
Notre découverte : TC
Ta présence : Omniprésente *pan*
Ton avatar : Saber
Tes références : yep
Un rajout : nada

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rurutest.forumgratuit.be
 
Hailey Alice Pound
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premiere adoption pour le refuge d'Alice !
» Alice et Juliette
» Qui se cache vraiment deriére Alice ?
» Alice
» Alice croisé malinois/berger allemand de 1an

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fofotest :: Pour Rpg :: Présentation de persos :: Prévus-
Sauter vers: