Wesh faut bien
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cameron - Yveltal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruru
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Cameron - Yveltal   Dim 18 Oct - 13:56

Cameron Y. Lazare
feat Sebastian Michaelis(Black Butler)
Cameron Yveltal Lazare
Orientation Sexuelle inconnue
âge
Pokémon/ Yveltal
Squatteur pro
Cromal'ch (Kalos)
Attaques/Armes/Équipement
Cs vol
Vibroscur
Mort-ailes
Coup-bas
Demi-tour
Car la vie et la mort forme un cercle infini
Physique •

Tout est noir, le noir va si bien à cet homme, il respire l'élégance. Il est difficile de voir à quel point, la folie l'habite. Pourtant son sourire en a effrayé plus d'un. Et son rire, n'en parlons même pas. Il est sinistre. Il n'a rien de sexy. Contrairement à ce que certaines rumeurs pourront dire à son sujet. Pourtant, si on s'attarde sur son physique. On peut dire sans l'ombre d'une doute qu'un c'est un homme qui peut plaire, même si pour l'aimer, il faut avoir un sacré grain dans la tête. Il n'est pas contre. Il sera ravi de vous serrer ou pire... Il a sûrement fait des ravages auprès des gens qui l'on fréquentés. Il en a bel et bien abusé de ce fait, mais ça c'est un autre sujet. Il n'est pas si grand que ça. Il mesure à peine un mètre soixante dix, il ne s'en plaint pas outre mesure. C'est un homme qui peut voler, donc, les étagères ne sont pas un souci en soi. Un peu de vol et le tour est joué. Oui, c'est un peu fort. Mais ça serait pas bête de pas profiter de ses capacités. Ses cheveux sont sombres, presque noirs, si on oublie les reflets du soleil, vilain qui donne des teintes grisâtres à cette forêt dense que représente sa masse capillaire. D'ailleurs, ce qui peut sembler paradoxal pour un homme aussi bizarre et aussi prompt à détruire d'avoir une coiffure ordonnée. Elle est naturelle, Comme si c'était figé dans la pierre. Mais il ne déteste pas ce corps. Il l'entretient à sa manière. D'ailleurs, il a des muscles assez bien dessinés. Sa peau est pâle, elle ne prend que peu le soleil. Même les jours d'été, son bronzage ne tient pas. Sa stature n'impressionne pas. Elle ne trahit pas vraiment sa nature, c'est son aura qui le trahi. Difficile de la rater. Ses pupilles sont rouges, vestiges de ces anciennes ailes. Il aurait dû avoir les yeux bleus. Sauf que le sort a décidé que non. Les regards de Cameron peuvent glacer le sang de ceux qui croisent son regard. Son style peut paraître trop classique, surtout quand on le compare à d'autres. C'est un homme qui semble droit et sans tache, mais ce n'est qu'un masque. Son apparence ne renvoie pas la personne qu'il est au fond de lui. Il a toujours foncttionné comme ça aussi loin qu'il s'en souvienne.
D'ailleurs, il n'est pas rare qu'il porte des gants, ce n'est pas pour l’élégance, c'est pour cacher ses mains carbonisées. Sinon, cet homme est assez ordinaire. Son maintien est droit, il marche de façon élégante et sans oublier ce sourire en coin qui semble jamais le quitter... Comme s'il manigançait un mauvais coup. Ce qui n'est ni vrai, ni faux, qu'importe les moments où vous pourriez le croiser

Caractère •

Vie et mort, voilà les choses qu'il côtoie et ce chaque jour que Arcueus fait. Il aime voir la mort, cruelle, solitaire, et surtout ce sang qui coule. Ça le réjouit, lui l'homme un dérangé qu'il est. La destruction, c'est son dada. Il aime la provoquer, y pousser les gens. Il a été créé pour donner un coup final à cette bataille qui se tramait dans les cieux. Sur la terre aussi. Semant la mort parmi les combattants. C'est un homme qui ne parle pas souvent. Il préfère grandement l'action.
Ce qui l'empêche d'avoir des mots, souvent cruels, il aime voir désespoir sur le visage d’autrui. C'est une personne très intelligente, il a des failles, bien entendu, car il avait tendance à détruire le livre qu'il lisait après le premier chapitre. Tellement il s'ennuie rapidement. La patience n'est pas une vertu qui lui est propre. C'est dans cet état d'esprit, qu'il n'arrive pas cuisiner. Il peut faire des sandwichs et encore. Il est très nul en ça. C'est une des raisons qui font de lui un hybride suivant des humains, hommes, femmes, jeunes ou vieux. Peu importe. Tant qu'il y a un bon repas. Il est de ses hommes que l'ont peut tenir par l'estomac. Il est gourmand. Mais ne mange pas en excès.
Il aime la douleur que ça soit la sienne ou celle des autres. Ses mains lui font souffrir, et ce chaque moment qui les utilise. Il ne faudra pas s'attendre à des gestes de réconfort avec Cameron. Il préférera laisser l'autre se débrouiller. Il est aussi du genre à prévoir des choses, un tas de choses. C'est un fin stratège, même si il est plus du type à attaquer comme un gros bourrin en combat d'hybride. On ne change pas aussi facilement un hybride fait pour la destruction. Il regrette presque ne pas avoir accès à Toxic. Voir la victime se tordre sous le poison est jouissif. Pour lui.
Malgré son côté chaotique, il sait que la vie n'est jamais loin, elle reprend toujours ses droits. Il essaye pourtant de la freiner, cette vie qui se crée de ses actions. Il la regarde, pas vraiment avec mépris, juste lassé de voir que son vieil ennemi semble toujours passer derrière lui. Bien entendu, c'est une personne qui a vécu nombres de choses. Ce qu'il cache, pas très bien, surtout à certain moment. C'est la folie qu'il possède. Il rit souvent et devient incontrôlable. Il détruit tout sur son passage, tuant et à s'en faire saigner. L'arrêter est déconseillé, il fini toujours par le faire lui-même. Fatigué par ses efforts, où son estomac venant lui réclamer son dû.
Sinon c'est aussi quelqu'un de très fidèle, paradoxalement. Il n'as qu'un seul maître a la fois. Quand la mort vient emporter la personne qu'il suivait. Il en choisi un autre. Car oui, il choisi ses maîtres. Il s'en donne le droit. La sélection n'est jamais compliqué, il se contente de voler la nourriture des gens. Si elle lui plaît, il suivra cette personne jusqu'au bout du monde.

Histoire •

Cette histoire commence, il y a longtemps, en des temps immémoriaux. Dans le néant, Arceus a créé la vie. Donnant à chacun de ces créations un rôle. Le sien n'était pas utile sur le moment même, mais il pouvait voir ces créatures s'agiter. Surtout Xerneas. Celui qui lui était opposé. Parfois, d'une simple moment d'aile. Il prenait la vie d'un de ces créatures qui peuplait ce monde. Il était la mort qui venait frapper les gens. Une part d'ombre, cette ombre qu'il avait vu sûrement trop grande, car le mal, il fut bien trop tôt banni. Mais pas oublié. Giratina restera dans sa mémoire. Comme un espèce de mentor. Un grand frère, en quelque sorte. Combien de choses avaient-ils détruits ? Bien trop. Il lâcha un soupir las. Déployant ses ailes, semant toujours la fin de diverses créations. C'était sans compter sur les conflits que créaient les hommes. Il emportait les victimes une à une, faisant parfois un excès de zèle. Le conflit prenait tellement d'ampleur, trop. La mort prenait presque le pas sur la vie. Vie créée par ce cerf majestueux, mais chiant qu'était son ennemi. Il aurait voulu se moquer de ce dernier, par pure provocation de sa part. C'était lâche, par contre la sensation obtenue était si délectable... Mais c'était sans compter sur Arceus. Qui après, des années, des siècles, des millénaires. Il ne savait plus, au final, même lui avait arrêté de compter. Il s'était perdu dans ce cycle fait de violence et de soumission que tout était devenu flou. La seule chose qu'il comptais à l'époque c'est les personnes qui le cherchait. Il trouvait ça triste. Mais c'était son devoir de prendre cette vie qu'on lui donnait. Arceus qui a été toujours ce maître qu'il avait suivi. Fidèlement. Mais son agacement, fit de lui et des autres des hybrides, des hommes et femmes aux pouvoirs extraordinaires.

Ce changement qui boulversait sa vie. Il pouvait toujours voler. Il pouvait encore sortir ses ailes rouges et noir. Bien sûr le conflit s'était calmé, mais ce changement avait bouleversé les tâches qu'il lui semblaient naturelles. Il pouvait vivre comme une personne un peu près ordinaire. Bien sûr, il aimait toujours détruire avec plus ou moins de raison. Surtout pour se défouler, sans doute. Mais cette chance, il la saisissait, l'occasion pour lui de n'être plus que l'ombre de Xerneas. Plus que la personne qui emportait avec ces ailes les gens vers la mort. Même si, malgré tout, il faisait encore de temps à autres. Mais il ne suivaient pas d'ordres. C'est qu'il aimait beaucoup, mais le conflit endormi se réveillait, alors il emportait les gens, c'était sans compter sur la faiblesse de ce corps. C'est ainsi que dans un accès de rage que ses mains furent brûlées par un hybride feu.

Que c'était-il passé? Il s'est pris la tête avec un fier Dracaufeu. Il se prônait lui aussi destructeur. Sa fierté en avait pris un coup. Il se sont battu, bien entendu, du fait de son statut de légendaire lui donnait la force, il n'était pas non plus invincible. Il s'est reçu un lance-flamme. Depuis il garde une légère brûlure aux mains. La douleur avait été intense. Lui peu habitué à cette dernière trouvait cette sensation bien désagréable. Mais aussi bizarre. Il voulait effacé cette honte qu'il portait sur ces mains. lui battu par un simple hybride, quelle honte. Il ne restait qu'à se guérir seul. C'est là que sa première colère apparu. Il tuait plus que de raison, sans s'arrêter, en riant. Il avait mal. Ce n'était pas que son sang qu'il voyait sur sa tenue, celui de ses victimes. Il posait un regard sur le conflit. Il s'était arrêté. Laissant le corps s'éparpiller sur le sol. Bien entendu, son ennemi essaya tant bien que mal de briser la mort qu'il avait apporté.
Yveltal n'était pas que la mort, il était un des enfants du chaos. Il l'insulta et se soigna du mieux qu'il le pouvait cette blessure. Celle qui le fit changer. Celle qui le rendit plus prudent d'une certaine manière de ne pas que compter sur sa seule force. Grâce à ce conflit qu'il était devenu si stratégique.

Il voyagea des heures, des jours entiers jusqu'à ce que la faim le mette à mal. Il laissa son corps s'étendre sur le sol. Une main se posa sur lui. Il n'entendait rien. Il se réveilla quelques heures plus tard dans une cabane en bois. Il était revenu à cette ville qu'il aimait, car c'était l'endroit où il avait ouvert ses yeux en premier. Il vit une dame, elle lui donnait de la soupe, avec la quelle il faillit plus d'une fois s'étouffer. Elle rit en le prévenant quand elle lui donnait à manger. Il sourit. Il voulait la remercier, mais elle lui intima de se taire en mettant sa main délicate sur ses lèvres.

C'est ainsi qu'il eut son premier contrat, la dame n'était pas une dresseuse, mais une dame faisant des pains comme personne n'en ferai par la suite. Il avait voulu faire la cuisine, sans succès, ses mains et sa tendance à faire exploser les choses avaient fait surface. Mais voir qu'elle donnait la vie l'agaçait. Bien entendu, il emporta bien malgré lui la mort sur ses frêles épaules. Il se disputa souvent avec cette dame. Elle disait souvent qu'il pouvait partir, mais où il irait ? Quand elle le congédia, elle n'était plus la belle femme qui l'avait sauvé. Elle en avait marre de lui. Mais surtout des enfants qui se demandait pourquoi monsieur à côté d'elle était là et qu'il faisait peur aux jeunes âmes.
Il partait en voyage. Il se découvrait progressivement cette envie de voir ces humains se détruire, c'était eux qui avaient changer son destin. Bien entendu, il détestait pas mal d'hybrides. Dont pas mal les Dracaufeu, mais ça s'est apaisé avec les années. Le temps prenait ses blessures. Il faudra qu'il remercie ce cher Dialga, un jour. Il les voyait mourir, alors qu'il défiait le temps. Ce temps lui donc infini. Comme dans sa forme précédente... Il lâcha un soupir, il avait encore des dresseurs et des dresseurs à voir sombrer.  A voir cette folie plus présente devenir de plus en plus réelle.

Voilà des dizaines d'années que cet événement à mis à cette vie et à ce train quotidien. Il aime cette vie. Il n'aime toujours pas Xerneas, il ne le déteste pas complètement, non plus, c'est compliqué. Mais que voulez-vous. Il a toujours été opposé à lui. A présent, il choisit ses victimes, enfin ses dresseurs. Ne suivant pas plan, sauf celui de voir une autre perso sombrer dans cette mort ou celle de suivre son estomac. Ce sort qu'il porte encore et toujours. En voyant la vie se créer de ses actions, encore et toujours un coup pour le narguer. Il enrage. Bien entendu, on peut dire qu'en presque un siècle, il a fait quelques crises de folie meurtrière.

C'est ce qui arriva avec son troisième dresseur, un homme assez horrible. Comme notre cher homme aimait la douleur, du moins, assez pour supporter jusqu'à un certain point. Enfin, il la supportait assez bien. Sauf que ce même dresseur poussa les limites de sa capacité à la supporter, mais aussi à user sa patience très limitée. Il put s'empêcher de saisir cet homme par la gorge de le menacer, mais aussi de voler son honneur en prenant son nom, jurant de le salir sur les années avenir. Que Cameron ne serait jamais bien vu à cause de lui. Il n'attendit pas qu'il sombre, qu'il tombe dans les limbes qui attendait son arrivée. Il s'en alla, le laissant presque mort. Le lien entre et un homme était toujours fragile. Les années passaient sans qu'ils s'en rende compte sa folie meurtrière ayant fait quelques victimes, tout de même....

Il enchaînait d'ailleurs les expériences sexuelles après cette époque. Sans vraiment se soucier de ce que Arceus pouvait lui mettre sur la route qu'il empruntait soit de ses ailes, soit de ses pieds. Il ne pouvait rester sans ces expériences. ça serait du gâchis de laisser cette éternité pure. Ce n'était définitivement pas pour lui. Ces premières années de débauches lui permettait de savoir certaines choses sur le plaisir. Il peut se servir à présent de ce savoir pour obtenir plus de nourriture. Cette chose dont il avait tellement besoin.

Mais pour l'instant rien à signaler avec son nouveau dresseur. Un petit blond qu'il trouve presque trop adorable pour être vrai. Il se fera un plaisir à voir sa fin. Les ténèbres qui l'habite. Car toutes ces années à leurs côtés à appris à Cameron que tout être avait sa part de ténèbres. D'ailleurs, il cherche Xerneas, pour voir comment vit son vieux rival. Et puis malgré que c'est son ennemi. Il ne peut sans vivre sans son existence. Sans lui, c'est moins drôle et le jeu est faussé sans opposant.

Le nom de famille, pas inspiré pour deux pokédollards, il a choisi un très hasardeux. Il n'as pas fini de traverser le temps. De voir mort et vie se poursuivre dans une course interminable. Infinie. Celle qui se jouerait devant lui, pour toujours.

Gentil petit joueur •
Pseudo ▬ Devine 8D
Âge/Date de naissance ▬ La même que d'habitude
Comment es-tu arrivé ici petit être ? ▬ Bwouarg !
Votre activité sur le forum sur une échelle de 1 à 10 ? ▬ Je préfère les escalators
Ton Pokemon préféré ▬  Magicarp #troll
Que penses tu du forum ? ▬ Formidable
As-tu bien lu le règlement ? ▬ Oui capichef o>


Dernière édition par Ruru le Lun 21 Mar - 15:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rurutest.forumgratuit.be
Ruru
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: Cameron - Yveltal   Dim 28 Fév - 19:11

Ruru a écrit:
Cameron Y. Lazare
feat Sebastian Michaelis(Black Butler)
Cameron Yveltal Lazare
Orientation Sexuelle inconnue
âge
Pokémon/ Yveltal
Squatteur pro
Cromal'ch (Kalos)
Attaques/Armes/Équipement
Cs vol
Vibroscur
Mort-ailes
Coup-bas
Demi-tour
Car la vie et la mort forme un cercle infini
Physique •
300 mots minimum
Tout est noir, le noir va si bien a cet homme, il respire l'élégance. Il est difficile de voir à quel point, la folie l'habite. Pourtant son sourire en a effrayé plus d'un. Et son rire, n'en parlons même pas. Il est sinistre. Il n'a rien de sexy. Pourtant, si on s'attarde sur son physique. On peut dire sans l'ombre d'une doute qu'un c'est un homme qui peut plaire, même si pour l'aimer, il faut avoir un sacré grain dans la tête. Il n'est pas contre. Il sera ravis de vous serrer ou pire... Il a sûrement fait des ravages. Il est pas si grand que ça. Il mesure à peine un mètre soixante dix, il ne s'en plains pas outre mesure. C'est un homme qui peut voler, donc, les étagèrent ne sont pas un souci en soi. Ses cheveux sont sombres, presque noir, si on oublie les reflets du soleil, vilain qui donne des teintes grisâtre à cette forêt dense que représente sa masse capillaire. D'ailleurs, ce qui peut sembler paradoxal pour un homme aussi bizarre et aussi prompt à détruire d'avoir une coiffure ordonnée. Mais il ne déteste pas ce corps. Il entretient à sa manière. D'ailleurs, il a des muscles assez bien dessiné. Sa peau est pâle, elle prend que peu le soleil. Même les jours d'été, son bronzage ne tient pas. Sa stature n'impressionne pas. Elle ne trahi pas vraiment sa nature, c'est son aura qui le trahi. Difficile de la rater. Ses pupilles sont rouges, vestiges de ces ailes ailes. Il aurait du avoir les yeux bleus. Sauf que le sort a décidé que non. Les peuvent glacé le sang de ceux qui croisent son regard. Son style peu sembler trop classique, surtout quand on le compare à d'autres. C'est un homme qui semble droit et sans tache, mais ce n'est qu'un masque. Son apparence ne renvoi pas la personne qu'il est au fond de lui. D'ailleurs, il n'est pas rare qu'il porte des gants, ce n'est pas pour l’élégance, c'est pour cacher ses mains carbonisées. Sinon, cet homme est assez ordinaire. Son maintient est droit, il marche de façon élégante et sans oublier ce sourire en coin qui semble jamais le quitter... Comme si il manigançait un mauvais coup. ce qui n'est ni vrai, ni faux, qu'importe les moment où vous pourriez le croiser

Caractère •
400 mots minimum
Vie et mort, voilà les choses qu'il côtoie et ce chaque jour que Arcueus fait. Il aime voir la mort, cruelle, solitaire, et surtout ce sang qui coule. Ça le réjouit, lui l'homme un dérangé qu'il est. La destruction, c'est son dada. Il aime la provoquer, y pousser les gens. Il a été créer pour donner un coup final à cette bataille qui se tramait dans les cieux. Semant la mort parmi les combattants. C'est un homme qui ne parle pas souvent. Il préfère grandement l'action. Ce qui l'empêche d'avoir des mots, souvent cruels, il aime voir désespoir sur le visage d’autrui. C'est une personne très intelligente, il a des failles, bien entendu, car il avait tendance à détruire le livre qu'il lisait après le premier chapitre. La patience n'est pas une vertu qui lui est propre. C'est dans cet état d'esprit, qu'il n'arrive pas cuisiner. Il peut faire des sandwichs et encore. Il est très nul en ça. C'est une des raisons qui font de lui un hybride suivant des humains, hommes, femmes, jeunes ou vieux. Peu importe. Tant qu'il y a un bon repas. Il est de ses hommes que l'ont peu tenir par l'estomac. Il est gourmand. Mais ne mange pas en excès. Il aime la douleur que ça soit la sienne ou celle des autres. Ses mains lui font souffrir, et ce chaque moment qui les utilise. Il ne faudra pas s'attendre à des gestes de réconfort avec Cameron. Il préférera laisser l'autre se débrouiller. Il est aussi du genre à prévoir des choses, un tas de choses. C'est un fin stratège, même si il est plus du type à attaquer comme un gros bourrin en combat d'hybride. On ne change pas aussi facilement un hybride fait pour la destruction. Il regrette presque ne pas avoir accès à Toxic. Voir la victime se tordre sous le poison est jouissif. Pour lui. Malgré son côté chaotique, il sait que la vie n'est jamais loin, elle reprend toujours ses droits. Il essaye pourtant de la freiner, cette vie qui se crée de ses actions. Il la regarde, pas vraiment avec mépris, juste lassé de voir que son vieil ennemi semble toujours passer derrière lui. Bien entendu, c'est une personne qui a vécu nombres de choses. Ce qu'il cache, pas très bien, surtout à certain moment. C'est la folie qu'il possède. Il rit souvent et devient incontrôlable. Il détruit tout sur son passage, tuant et à s'en faire saigner. L'arrêter est déconseillé, il fini toujours par le faire lui-même. Fatigué par ses efforts, où son estomac venant lui réclamer son dû. Sinon c'est aussi quelqu'un de très fidèle, paradoxalement. Il n'as qu'un seul maître à la fois. Quand la mort vient emporter la personne qu'il suivait. Il en choisi un autre. Car oui, il choisi ces maîtres. Il s'en donne le droit. La sélection est jamais compliqué, il se contente de voler la nourriture des gens. Si elle lui plaît, il suivra cette personne jusqu'au bout du monde.

Histoire •
500 mots minimum
Cette histoire commence, il y a longtemps, en des temps immémoriaux. Dans le néant, Arceus a créer la vie. Donnant à chacun de ces créations un rôle. Il était le résultat du mal qu'avait engendrer Giratina. Cet hybride qu'il respecte, bien qu'il en est un peu pitié. Son rôle n'était pas utile sur le moment même, mais il pouvait voir ces créatures s'agiter. Surtout Xerneas. Celui qui lui était opposé. Parfois, d'une simple moment d'aile. Il prenait la vie d'un de ces créatures qui peuplait ce monde. Abréger les souffrances ou simplement être sadique. Il était la mort qui venait frapper les gens. Combien de choses avaient-ils détruits ? Bien trop. Il lâcha un soupir las. déployant ses ailes, semant toujours la fin de diverses créations. C'était sans compter sur les conflits que créaient les hommes. Il emportait les victimes une à une, faisant parfois un excès de zèle. Le conflit prenait tellement d'ampleur, trop. La mort prenait presque le pas sur la vie. Vie créée par ce cerf majestueux mais chiant qu'était son ennemi. Il aurait voulu se moquer, mais c'était sans compter sur Arcueus. Qui après, des années, des siècles, des millénaires. Il ne savait plus, au final, même lui avait arrêté de compter. La seule chose qu'il comptais à l'époque c'est les personnes qui le cherchait. Il trouvait ça triste. Mais c'était son devoir de prendre cette vie qu'on lui donnait. Arceus qui a été toujours ce maître qu'il avait suivi. Fidèlement. Mais son agacement, fit de lui et des autres des hybrides, des hommes et femmes aux pouvoirs extraordinaires.

Ce changement qui sa vie. Il pouvait toujours voler. Il pouvait encore sortir ses ailes rouges et noir. Bien sûr le conflit s'était calmé, mais ce changement avait bouleversé les tâches qu'il lui semblaient naturelles. Il pouvait vivre comme une personne un peu près ordinaire. Bien sûr, il aimait toujours détruire avec plus de raison. Mais cette chance, il la saisissait, l'occasion pour lui de n'être plus que l'ombre de Xerneas. Plus que la personne qui emportait avec ces ailes les gens vers la mort. Même si, malgré tout, il faisait encore de te mps à autres. Mais il ne suivaient pas d'ordres. C'est qu'il aimait beaucoup, mais le conflit endormi se réveillait, alors il emportait les gens, c'était sans compter sur la faiblesse de ce corps. C'est ainsi que dans un accès de rage que ses mains furent brûlées par un hybride feu. Il avait mal. Il demandait même l'aide son vieil ennemi, sans succès. Il ne restait qu'à se guérir seul. C'est là que sa première colère apparu. Il tuait plus que de raison, sans s'arrêter, en riant. Il avait mal. Ce n'était pas que son sang qu'il voyait sur sa tenue, celui de ses victimes. Il posait un regard sur le conflit. Il s'était arrêté. Laissant le corps s'éparpiller sur le sol. Bien entendu, ton ennemi essaya tant bien que mal de briser la mort qu'il avait apporté. Yveltal n'était pas que la mort, il était le chaos. Il l'insulta et se soigna du mieux qu'il le pu cette blessure. Celle qui le fit changer.

Il voyagea des heures, des jours entier jusqu'à ce que la fin le mette à mal. Il laissa son corps s'étendre sur le sol. Une main se posa sur lui. Il n'entendait rien. Il se réveilla quelques heures plus tard dans une cabane en bois. Il était revenu à cette ville qu'il aimait, car c'était l'endroit où il avait ouvert ses yeux en premier. Il vit une dame, elle lui donnait de la soupe, avec la quelle il faillit plus d'une fois s'étouffer. Elle rit en le prévenant quand elle lui donnait à manger. Il sourit. Il voulait la remercier, mais elle lui intima de se taire en mettant sa main délicate sur ses lèvres.

C'est ainsi qu'il eu son premier contrat, la dame n'était pas une dresseuse, mais une dame faisant des pains comme personne n'en ferai par la suite. Il avait voulu faire la cuisine, sans succès, ses mains et sa tendance à faire exploser les choses avaient fait surface. Mais voir qu'elle donnait la vie l'agaçait. Bien entendu, il emporta bien malgré lui la mort sur ses frêles épaules. Il se disputa souvent avec cette dame. Elle disait souvent qu'il pouvait partir, mais où il irait ? Quand elle le congédia, elle n'était plus la belle femme qui l'avait sauvé. Il partait en voyage. Il se découvrait progressivement cette envie de voir ces humains se détruire, c'était eux qui avaient changer son destin. Bien entendu, il détestait pas mal d'hybrides. Cette haine ne s'estompait pas avec le temps. Il les voyait mourir, alors qu'il défiait le temps. Ce temps lui donc infini. Comme dans sa forme précédente... Il lâcha un soupir, il avait encore des dresseurs et des dresseurs à voir sombrer.  A voir cette folie plus présente devenir de plus en plus réelle.

Voilà quatre-vingt ans que cet événement à mis à cette vie et à ce train quotidien. Il aime cette vie. Il n'aime toujours pas Xerneas, il ne le déteste pas complètement, non plus, c'est compliqué. Mais que voulez-vous. Il a toujours été opposé à lui. A présent, il choisi ses victimes, enfin ses dresseurs. Ne suivant pas plan, sauf celui de voir une autre perso sombrer dans cette mort. Ce sort qu'il porte encore et toujours. En voyant la vie se créer de ses actions, encore et toujours un coup pour le narguer. Il enrage. Bien entendu, on peut dire qu'en presque un siècle, il a fait quelques crise de folie meurtrière. C'est ce qui arriva avec son troisième dresseur, un homme assez horrible. Comme notre cher homme aimait la douleur, du moins, au moins un peu. Enfin, il la supportait assez bien. Sauf que ce même dresseur poussa les limites de sa capacité à la supporter, mais aussi à user sa patience très limitée. Il put s'empêcher de saisir cet homme par la gorge de le menacer, mais aussi de voler son honneur en prenant son nom, jurant de le salir sur les années avenir. Que Cameron ne serait jamais bien vu à cause de lui. Il n'attendit pas qu'il sombre, qu'il tombe dans les limbes qui attendait son arrivée. Il s'en alla, le laissant presque mort. Le lien entre et un homme était toujours fragile. Les années passaient sans qu'ils s'en rende compte sa folie meurtrière ayant fait quelques victimes, tout de même....


Mais pour l'instant rien à signaler avec son nouveau dresseur. Un petit blond qu'il trouve presque trop adorable pour être vrai. Il se fera un plaisir à voir sa fin. Les ténèbres qui l'habite. Car toutes ces années à leurs côtés à appris à Cameron que tout être avait sa part de ténèbres. D'ailleurs, il cherche Xerneas, pour voir comment vit son vieux rival. Et puis malgré que c'est son rival. Il ne peut sans vivre sans son existence. Sans lui, c'est moins drôle et le jeu est faussé sans opposant.

Le nom de famille, pas inspiré pour deux pokédollards, il choisi un très hasardeux. Il n'as pas fini de traverser le temps. De voir mort et vie se poursuivre dans une course interminable. Infinie.

Gentil petit joueur •
Pseudo ▬ Devine 8D
Âge/Date de naissance ▬ La même que d'habitude
Comment es-tu arrivé ici petit être ? ▬ Bwouarg !
Votre activité sur le forum sur une échelle de 1 à 10 ? ▬ Je préfère les escalators
Ton Pokemon préféré ▬  Magicarp #troll
Que penses tu du forum ? ▬ Formidable
As-tu bien lu le règlement ? ▬ Oui capichef o>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rurutest.forumgratuit.be
Ruru
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: Cameron - Yveltal   Dim 17 Avr - 17:56

Caractère

Comment parler de caractère ? Surtout quand on parle de tien. La mort. Tu es parfois d'un ennui mortel. Tu dis des choses parfois sans aucun intérêt. Mais tu aimes faire perdre le temps à ton auditoire. Ce temps gaspillé sera déjà retiré de cette vie qui de toute façon s'éteindra devant tes yeux. La fin te blase d'un côté, comme tu l'attends. Tu attends beaucoup de choses de cette vie. Celle que donne ton très cher ennemi. Tu veux du fantastique. Tu aimes l'aventure. Ce qui paradoxalement t'apporte des chaînes. Tu aimes t'attacher à des dresseurs. Profitant de leur bonté à fond. Ces moment où tu part en explorant le monde avec leurs yeux te fascine. Tu vois la mort comme la fin de celle-ci. ou la séparation. Il arrive qu'on te libère. Tu as une sacré tendance à foncer dans le tas comme un taré. Tu aimes te battre. Tu reste quelqu'un d'assez sanguinaire dans le fond. En peut dire parfois que tu dépasse parfois les limites. Mais que serait une éternité sans ces dernières. Tu les trouves amusantes, ces freins qui vont entraver ce que tu fais par ta faute, par celle de l'autre ou du temps. Les humains comme les hybrides sont tellement parfois stupides. Tu n'es pas le plus fidèle des partenaires, mais tu reste auprès de celui qui détient une sorte servilité de ta part. Car tu aimes voir leur visage, juste parce que parfois tu apprécie de les voir en colère. On peut dire que tu as des côtés un peu fouteur de merde. La joie n'est pas ce qu'on retiens d'une vie, c'est que tu as appris bien malgré toi.

Tu n'es pas quelqu'un de patient, surtout quand tu désires quelque chose, tu aimes avoir les choses rapidement, à ses points, tu ressembles à un gros gamin. Pourtant tu es un adulte et ton expérience en matière de choses explorer en est une preuve plus que palpable. Tes yeux ne trahissent pas cette vie qu'est la tienne, qui a forgé en presque un siècle, à vingt ans près. Ton imagination ne semble pas de limite pour que tu trouve ce monde plus marrant, à ta façon. Entre ce que tu vois, parfois entends, il y a parfois tout un univers.

Tu n'apprécies que très peu de gens et tu leur rends assez bien, il faut l'avouer. Tu fais absolument tout pour qu'on te déteste. Tu préfère ça au respect qu'on parfois on te prête. Non, tu n'as pas honte de ton côté légendaire. Ce qui rends particulier pour tant de monde. Mais les gens curieux, ils ont grand intérêt à voir ailleurs si tu y es. Tu les méprises. Tu as un but, il est à fois simple et complexe. C'est de trouver quelque chose qui final ne t'ennuie pas. Car tu te lasse parfois lentement, parfois vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rurutest.forumgratuit.be
Ruru
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 11/08/2014

MessageSujet: Re: Cameron - Yveltal   Dim 17 Avr - 18:47

Physique

Première chose que l'on voit sur toi, c'est le noir, accompagnant par ta chevelure sombre virant sur le gris légèrement. Tes vêtements sont pourvu de cette teinte neutre, ou amincissante. Pas tu en ai vraiment besoin. Tu es un peu musclé, mais pas de quoi fouetter un miaouss. C'est juste par pure élégance de ta part, puis la mort dans l'imaginaire des humains, elle est vêtue de noir. Il est naturel que tu suive cette mode. Tu aimes les choses qui font classe. Et de toute manières c'était plus pratique de s'habiller de cette manière. Pas de chichis avec des dresseurs qui ferait attention à ce genre de détail. Pour les humains, c'est les vêtements classes, comme le costume trois pièces. Pour toi, c'est juste une vêtement quotidien ou presque. Ce n'est pas demain que tu portera des chemise à fleur, tu préfère à la limite les vêtement avec des crânes, c'est plus cool et puis ça rappelle ton métier qu'est la mort.  Car tu es l'incarnation de ce concept qui fait peur. D'ailleurs, il n'est pas rare que tu fasse peur, à cause de tes yeux rouges, vestige de tes anciennes ailes. Que tu porte parfois, souvent pour voler dans les cieux. Tu est un oiseau de base, tu ne l'oublies pas. Ces grandes ailes sont un poids sur ce corps que tu juges souvent trop petit. Tu le compare au précédent, ce n'est guerre complique. Tu mesures à peine un mètre soixante cinq.

Pour qui est du reste de ton corps, ta peau est pâle, prenant peu le soleil. Tu possèdes un tatouage de crâne dans le creux de tes reins, juste par ce que tu avais envie. Tu porte des gants par hygiène. Il n'est pas exclus après tout qu'un légendaire comme toi puisse tomber malade. Tu as divers accessoires qui complètent ta panoplie. Une montre, qui te nargue quand tu la regardes et un collier possédant un saphir, pierre se rapprochant de tes anciennes pupilles ou le ciel, au choix de la personne qui pouvait te voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rurutest.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cameron - Yveltal   Aujourd'hui à 20:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Cameron - Yveltal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le site de Cameron Clapp (triple amputé)
» CAMERON (X Fox de 2 ans et demi) CHERCHE UN BON ADOPTANT !!
» AVATAR, Le dernier film de James CAMERON
» 1 dernier Hommage à Cameron qui nous à quitté il y'a un mois
» Un miracle pour Cameron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fofotest :: Pour Rpg :: Présentation de persos :: Prévus-
Sauter vers: